Infos pratiques

dates
03 et 04.07.2018

horaires
10h-12h
14h-16h
pour la pause déjeuner, possibilité de prendre son pique-nique sur place

Inscriptions en cours (places limitées)
05 62 00 36 49 / 07 88 53 40 75
chapelle-st-jacques@wanadoo.fr

Tarifs (les 2 jours)
35€ tarif normal
30€ tarif adhérent
15€ tarif étudiant, demandeur d’emploi

 

Un regard sur l'art

Atelier d’histoire de l’art contemporain
avec Stefania Meazza

Avec Stefania Meazza, nous vous proposons d’aller explorer les mouvements artistiques marquants du XXe siècle et tenter de mettre à jour les préoccupations esthétiques, politiques et sociétales de l’art d’aujourd’hui.

Deux journées pour se décomplexer avec l’histoire de l’art et l’esthétique, pour développer une réflexion autour de l’histoire de l’art du XXème siècle en regard de notre époque, et pour acquérir une méthodologie d’analyse des oeuvres contemporaines.

Programme

« Utopie(s) artistiques: une traversée partagée de l’histoire de l’art. »
A l’aube du XXème siècle et jusqu’aux années 1970, les artistes se sont attachés à analyser la société dans laquelle ils vivaient pour élaborer des nouveaux mondes. Avec les outils de l’art et leur force d’imagination, ils ont élaboré des visions utopiques où l’artiste n’est plus aux marges de la société mais en fait partie intégrante. L’art et les artistes peuvent-ils encore nous suggérer des façons pour vivre ensemble, être plus heureux, produire, créer une nouvelle société?

Lundi 2 juillet : les artistes au travail !

À partir des années 1920, au sein des écoles d’avant-garde (Bauhaus, Vkhoutemas et Black Mountain College), et puis dans la deuxième partie du XXème siècle, l’artiste est investi d’une nouvelle mission: transformer le monde à travers le travail créatif, maîtrisé et joyeux et mettre l’art au service de tous. Nous verrons comment les artistes, à travers leur travail, ont su imaginer des mondes, tout en portant un regard critique sur la société, entre utopie et réalité.

Artistes/mouvements : Bauhaus, Richard Buckminster Fuller, Vladimir Tatline, Gordon Matta Clark

Mardi 3 juillet : l’art est-il un multiplicateur de démocratie ?

Dans un contexte historique marqué par la fin de la guerre froide et la « fin des grands récits», l’artiste est appelé, par son activité, à agir en tant que catalyseur au sein des communautés citoyennes, par le biais d’actions qui sollicitent leur participation. Peut-on construire une nouvelle société aux cotés des artistes ?

Artistes : Joseph Beuys, Atelier Van Lieshout, Laboratoire Stalker, Bruit du frigo, Robert Milin, Minerva Cuevas

>>> Stefania Meazza est historienne de l’art. Après une formation en histoire de l’art et métiers de l’exposition et plusieurs expériences professionnelles en France et en Allemagne, elle travaille aujourd’hui au sein du BBB centre d’art de Toulouse, en tant que chargée des formations, notamment à destination des artistes plasticiens, et enseigne à l’Institut supérieur d’art de Toulouse.